LES ÉMOTIONS... DÉCRYPTAGE

L’émotion un message avant tout !

Chaque jour, une multitude de situations vont déclen­cher des émotions.

Le bruit d’un klaxon nous surprend et nous fait peur ! Nous sortant d’une rêverie en plein hiver ! Je pourrais citer d’autres exemples, évidemment, variant de ce qu’on peut interpré­ter de positif à négatif.

Je reviens, rapidement, sur l’expérience ci-dessus. Les Pensées (rêverie, idées), les émo­tions (peur) et les actions(réactions) sont les trois piliers de notre fonctionnement. La peur suscitée dans l’exemple serait la conséquence d’une perception extérieure que notre cerveau associerait à une image mentale souvent non consciente (ici peut être l’image d’un accident).

Si on observe attentivement finalement la peur dans cette exemple va nous ramener à re­venir présent à notre environnement.

Une émotion est comme un ensemble des signaux corporels.Elles sont là pour nous pous­ser à l’action. L’étymologie du mot « émotion » est suffisamment explicite, cela vient du latin« Movere », se mouvoir auquel s’ajoute le préfixe « é » qui signifie vers l’extérieur. Agir est la raison d’être de toute émotion. Elle peut être considérée comme un stress, et peut se révéler particulièrement inadaptée, voire gênante

lorsqu’elle n’est ni souhaitée, ni souhaitable! Alors que faire? Subir, réagir, éliminer ou gérer?

Si on observe de façon computationnelle, neuro-scientifiques ou psychologiques, il est possible de développer des modèles de l’émotion suffisamment explicites pour donner des pistes sur l’émotion et son message. Quelques exemples :

Anxiété

Mieux préparer un événement futur

Préciser les objections

Sentiment de danger et inhibition

Manque d’information : manque de contrôle d’une situation

Fleurs de Bach (Agrimony, Aspen, Red Chestnut..) , Hypnose, P.N.L., Gestion émotionnelle.

Colère

Aller contre

Les limites ont été transgressées

Signal d’attaque : injustice à combattre

Fleurs de Bach (Holly,.. ) , Hypnose, PNL, Gestion émotionnelle.

Culpabilité

Un critère a été violé, celui-ci doit il être adapté ?

Changement à installer pour ne pas renouveler la situation

Fleurs de Bach (Pine..) , Hypnose, PNL, Gestion emotionnelle.

Nos émotions sont codées selon ces sensations.

Puis, ces sensations peuvent donner suite à des ressentis. La gorge nouée, des tremblements dans les jambes, des frissons .. qui vont nous aider à identifier nos émotions.

Arrivent ensuite les sentiments. Des sensations que notre mental, notre pensée s’approprient. Cela devient des états affectifs compliqués. Durables, contrairement aux émotions, souvent dirigés vers un objet, une personne, une situation.. La haine, par exemple, ou l’intolérance sont des sentiments issues de la colère. Être amoureux, ce sentiment porté par l’émotion amour, directement relié à la perception d’éternité sans mort de l’être.., que notre personnalité souhaite limiter et réduire sur une personne.

Avec ces sentiments peuvent naître les ressentiments, des sentiments ressassés, répétés dans notre tête. Notre mental s’est emparé de ces sentiments et nous enferme dans une bulle virtuelle de réalité déformée. Nous percevons notre vie enfermé dans une situation passée.

Que faire de ce flot d’informations ?

Eh bien à partir du moment où nous percevons que notre personnalité s’emballe et déforme l’idée de l’émotion initiale, nous avons plusieurs choix. Ne rien faire ou regarder les sentiments, ressentis générés et les modifier. Pour cela, je vous rappelle des outils tels que la PNL, les fleurs de Bach, les thérapeutes aidant à la gestion des émotions.

Les actions (bouger, parler, ..), les pensées (réflexions, images) et les émotions (colère, joie, peur, tristesse) sont nos bases de fonctionnement.

Les émotions sont des informations contenant un ensemble de signaux corporels. Elles sont là pour nous pousser à l’action, nous mettre en mouvement ! Maintenant, ces émotions sont senties sous forme de sensations. Ce sont des réactions physiologiques dues à une perception interne ou externe qui sont reçues par nos sens. C’est chaud, froid, lourd, léger, amer, aigu, sourd…

Je vous rappelle.. nos actions (rythme cardiaque, positions debout, courir..), nos pensées (idées, souvenirs, projections, phrases répétitives..) et nos émotions (colère, joie, peur, tristesse,..) vont être là pour nous indiquer notre fonctionnement, notre état, notre localisation dans le temps. Pardon ? En fait tout cela nous indique si nous sommes en mouvement (émotion=mouvement). A partir d’une situation, nous recevons en direct une information et nous la traitons comme étant issue de l’instant, par spontanéité. Par contre, si elle fait référence à des expériences identiques, ou des ressentis similaires du passé elle nous replonge dans ce passé non résolu. Dans ce cas notre vision du monde est battit sur des vécus passés. Cela peut être identique si

on se référe à des projections futures. L’aspiration du futur peut nous amener à construire notre réalité présente.

Que faire de ce flot d’informations ? C’est bon ? Pas bon ?

Cette évaluation vient évidemment de soi ! Est ce que la situation me convient ou convient - elle à ceux qui m’entoure ? Suis je heureuse, heureux dans ce que je vis ? Si c’est le cas, si je vis physiquement, émotionnellement, mentalement,.. l’état actuel parfaitement bien, alors pas de soucis. Tout va bien ! Si ce n’est pas le cas alors il est temps de regarder et d’observer ce que je vis. De reprendre les informations des émotions et d’aller vers une création du monde dans lequel j’habite qui soit à ma convenance.

Mais quoi faire si cela me convient pas ?????

Plusieurs stratégies nous viennent à l’esprit pour gérer ces informations dérangeantes. Combattre, fuir ou subir... je vous laisse explorer de très bon lien en psychologie sur ces réactions de base issue de notre programmation ancestrale. Entre nous, dans ces alternatives il y a une notion de coupable, de victime et de sauveur. Je vais rechercher à combattre, ou fuir quelque chose dont je suis victime.

Une autre stratégie possible : rentrer dans une action responsable. Face à l’adversité émotionnelle, je ne gère pas bien ces informations car elles me submergent, m’envahissent, m’empêchent de... je peux aussi accompagner ! C’est une autre alternative. Je vais alors prendre le temps de m’observer, d’observer mon environnement, la situation. Je vais également prendre conscience de mon rythme cardiaque, voir, écouter les sons portés sur la cohérence neuro-vasculaire. Je n’ai pas besoin de saisir, prendre l’information. J’ai juste a être présent à ce qui se passe en moi, accueillir sans juger. Je peux aussi utiliser des outils de régression (P.N.L., hypnose, Signatures Fréquentielles, méditation..) pour modifier des émotions passées limitantes.


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

" On ne peut guérir la partie sans soigner le tout. On ne doit pas soigner le corps séparé de l'âme et pour que l'esprit et le corps retrouvent la santé, il faut commencer par soigner l'âme. Car c'est une erreur fondamentale des médecins d'aujourd'hui: séparer dès l'abord l'âme et le corps. "

PLATON

Tel Soumaya : 06 20 73 49 54

Tel Pierre-Yvan 06 12 72 94 69

Synerj Health : 33102362

n° siret :

79123052400016 - 43830083200021

  • LinkedIn Social Icône
  • Facebook Basic Square